Des cochons épidémiques

Au Moyen-Age, l'élevage de cochons dans la ville de Bruxelles était monnaie courante.

Souvent, une famille élevait son porc au sein même de l'habitat, notamment pour pouvoir bénéficier de lard salé durant l'hiver.

Ces braves cochons erraient donc en ville en quête de nourriture. Qu'ils trouvaient souvent à proximité de la halle aux bouchers.

Mais voilà qui n'est guère hygiénique et engendre bien des maux de peau pour les humains, une fois le porc rentré au bercaille.



C'est pourquoi en 1342, il fut interdit de laisser les courir les cochons dans les rues, entre les cloches du matin et du soir.

Loi qui fut étendue en 1348 aux chirurgiens, barbiers et tous ceux qui faisaient des saignements : il leur était dorénavant interdit d'engraisser des cochons. Pensez un peu qu'un chirurgien imagine de nourrir ses cochons avec des morceaux de chair humaine.

C'est qu'on savait vivre à l'époque !