Mentir comme un arracheur de dent

Un bruxellois qui voulait devenir chirurgien devait faire preuve de sa compétence devant les doyens et jurés de son métier.

Une des épreuves consistait à arracher deux dents cariées bien accrochées.



Un candidat-maître n'était pas écarté immédiatement si une des dents cassait lors de l'opération. Tout le monde peut avoir une seconde chance, non ?


"Et ainsi, lorsqu'il arrive que la première dent vienne à casser sous les mains du candidat-maître, et que cependant que les doyens et jurés trouvent qu'elle n'a pas été arrachée de bonne manière et façons, il lui sera permis d'en arracher encore une autre".


Et ce n'est que si ce deuxième essai se soldait lui aussi par un échec que le candidat était recalé.

Par contre, l'histoire ne nous dit pas si l'opération s'effectue sur le même patient.


Envie d'en savoir plus sur la grande et les petites histoire(s) de la Grand-Place de Bruxelles ? C'est par ici !