Où il est question d'une épée flamboyante


Comprendre le tympan du porche de l'hôtel de ville de Bruxelles, c'est en décoder la symbolique de ses composants.

Au centre, saint Michel.

Evidemment !

Mais avant toute chose, comparez un peu ces deux Saint-Michel, à l'hôtel de ville de Bruxelles.

Mais en cette merveilleuse année coronavirée 2020, l'observateur attentif sera tout marri de constater que le saint est amputé d'un de ses attributs, si je puis m'exprimer ainsi.

Ravage du temps ? vandalisme ? acte anti-alchimiste ? anti-symbolisme primaire ?

Fait.

saint Michel hôtel de ville Grand-Place Bruxelles; visite guidée Grand-Place Bruxelles, Vincent Beckers
saint Michel hôtel de ville Grand-Place Bruxelles

La sculpture originale nous propose une épée flamboyante, dite aussi épée de lumière pour combattre celui qui, ici, est bien le diable.

saint Michel hôtel de ville Grand-Place Bruxelles, visite guidée Greand-Place Bruxelles, Vincent Beckers

Pour revenir au porche de l'hôtel de ville de la Grand-Place, saint Michel nous est bien présenté combattant le diable, avec une épée flamboyante au bas de l'édifice.

Quant à la flèche du même hôtel de ville de la même Grand-Place, et toujours à Bruxelles ...

en voici l'orignal, photographié à l'occasion d'une commémoration : saint Michel y lève une épée classique et écrasant un dragon.



Epée flamboyante en-dessous, épée classique au-dessus.

Diable en-dessous. Dragon au-dessus.

Que de symboliques plurielles derrière tout ça, n'est-il pas ?

Faits.

Quant à l'interprétation des faits ... cela nécessite bien plus qu'un simple post, non ? Par ici pour en savoir plus.