Evitons aux roses de fumer de trop !

Ah, que voilà une enseigne, qu'elle en fait couler de l'encre et bavarder bien des guides touristiques !


maison de la Rose, Grand-Place Bruxelles, visite guidée Grand-Place Bruxelles, Vincent Beckers
maison de la Rose, Grand-Place Bruxelles

D'aucun franc-maçon, Compagnon du Devoir, ou rosicrucien y verra une allusion, clin d'oeil symbolique, aux trois étapes de l'initiation de leur obédience.

Tandis que les alchimistes de tout poil, qu'ils soient spéculatifs ou opératifs, aimeront y voir un lien avec leur art.

Tout cela est bien. Tout cela est beau.

Mais à défaut de remettre l'église au milieu du village, remettons quelque élément d'Histoire, avec un grand "H", sur la façade de l'édifice.


Tout d'abord, qu'il me soit permis de signaler que les historiens savent peu de choses sur cette maison, si ce n'est qu'elle était - comme plus de la moitié des maisons de la Grand-Place de Bruxelles - une maison privée bourgeoise du XVIIe.

Son nom lui vient de la famille des propriétaires, courant XVe, les van der Roosen.

Quant à la maison, elle fut restaurée en 1702, suite au passage de nos amis Français en 1695.


façade de la maison de la Rose, Grand-Place, Bruxelles, style baroque, Vincent Beckers, visite guidée Grand-Place Bruxelles
façade de la maison de la Rose, Grand-Place, Bruxelles

Certes, dans le cadre d'une visite guidée architecturale de la Grand-Place de Bruxelles, je vous parlerai aussi de la façade baroque sobre, reprenant les trois ordres classiques, dont la rigueur des lignes droites est quelque peu adoucie par le gable aux volutes et larmiers ondulants. Quelle envolée, n'est-il pas ?

façade baroque aux ordres classiques, maison de la Rose, Grand-Place Bruxelles, visite guidée Grand-Place Bruxelles, Vincent Beckers
façade baroque aux ordres classiques, maison de la Rose, Grand-Place Bruxelles

Enfin, l'Histoire retiendra aussi que c'est dans cet établissement que fut fondée en 1919, la Fédération nationale des combattants de la première guerre mondiale.


Grosso modo, voilà tout ce qu'on peut dire sur cette maison !

Tout le reste entre dans les spéculations diverses, aussi passionnantes que passionnées.

Alors, évitons aux roses de fumer trop !


Envie d'en savoir plus sur la grande et les petites histoire(s) de la Grand-Place de Bruxelles ? C'est par ici !